facebook
twitter
logotype
deco

Vous surfez sur la page: Home Les fils de LECHER

img1
img2
img3
PDF Imprimer Envoyer

 

L'expérience d'origine: les lignes de LECHER

 

Lecher utilisa deux fils métalliques parallèles constituant une " ligne de transmission " comme pour les communications téléphoniques, où les oscillations électriques sont plus lentes. Une extrémité des fils était couplée à un dipôle électrique oscillant, relié à une bobine de Ruhmkorff et entrant en résonance à une fréquence donnée.

La longueur des fils était limitée et adaptée pour obtenir des ondes stationnaires. Les deux fils étaient traversés par des courants opposés et dans toute la section transversale, les charges étaient toujours de signes contraires (+ et -) malgré leurs variations très rapides.

Les lignes de force électriques se refermaient donc sur elles mêmes, tandis qu'elles divergeaient autour d'un conducteur unique. Par conséquent, les ondes électromagnétiques guidées restaient plus concentrées près des fils de Lecher. Les interférences, mises en évidence au moyen d'un tube à fluorescence, prouvaient que la vitesse des ondes électromagnétiques guidées était pratiquement égale à celle de la lumière dans le vide.

Bon alors là je sens que j'ai perdu un petit nombre de mes lecteurs alors pour vulgariser la découverte je dirais plutôt:

Ernest démontra que la vitesse d'une onde électromagnétique est pratiquement égale à celle de la lumière dans le vide. Dans l'expérience des lignes Ernst Lecher utilisa deux long fils rectilignes parallèles et démontra que l'onde sinusoïdale qui parcourait les fils lorsqu'ils étaient placés dans un champ électrique, provoquait une réaction des fils en fonction du déplacement du curseur central. Bon alors je vais vous dire je suis très schématique mais je vous replace dans la vision d'une antenne de Lecher.

 

Définition du dictionnaire de la physique pour les "Fils de Lécher"

"C'est une ligne électrique formée de deux longs fils parallèles et rapprochés aux extrémités desquels un générateur maintient une différence de potentiel de haute fréquence. La longueur des fils de Lécher est égale à un nombre impair de demi-ondes et on peut déceler l'existence d'ondes stationnaires en faisant glisser un pont métallique sur les deux fils et qui contient, soit une lampe à incandescence qui brillera au ventre d'intensité, soit un néon qui s'illuminera aux ventres de tension."